Le prix Pierre «Esprit» Radisson

La Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec
tient à féliciter:
M. Gilles Gauthier gagnant du prix 2007!

 
 

 

M. Gilles Gauthier, à gauche, se fait remettre le prix Pierre «Esprit» Radisson par M. Marcel Quirion, Représentant de la Fondation de la Faune du Québec.

 
 

• • • • • • • • • •

Il est né dans un petit village forestier «Kiskissingk» accessible à l'époque, uniquement par chemin de fer. Contrairement aux gens des villes et des villages, ses parents ne l'ont pas trouvé sous une feuille de chou, mais près d'une souche, sous un petit sapin que les bûcherons avaient certainement laissé debout en guise d'abri pour la faune.

Le milieu de vie de son enfance c'est la forêt, la faune, les poissons et les grands espaces sauvages. Son père était gardien de club de chasse et de pêche. Il vivait en forêt à l'année et tirait les trois quarts de son salaire annuel de la vente de fourrures. On comprend pourquoi, il est tant imprégné et respectueux de tout ce qui touche à la faune et à la forêt.

Il s'initie au piégeage très jeune, dès l'âge de 5 ans, il commence à piéger les écureuils et avec les années, passe à des bêtes plus dangereuses, tel l'ours. Comme il a un excellent sens de l'observation, il développe ses techniques et connaissances et devient rapidement un excellent trappeur. Il a également développé un respect peu commun pour la faune et ses habitats. Il peut vous raconter plein d'anecdotes avec photos à l'appui, où il a relâché des lynx ou des ours qui s'étaient pris accidentellement dans ses pièges.

Son expérience de travail va de «ti-guidi» dans les chantiers à l'âge de 13 ans, à l'ébénisterie qui fut pendant de nombreuses années, sa profession.   Il développe également beaucoup d'habileté dans les travaux mécaniques et de soudure. Aujourd'hui retraité, il demeure très actif dans les travaux de construction et de rénovation. Son intérêt pour le piégeage et l'amélioration des techniques l'amène à développer des outils et équipements de piégeage et ouvrir un commerce dans ce domaine depuis une quinzaine d'années.

Monsieur Gauthier est un trappeur de grande expérience connu et respecté par l'ensemble des trappeurs de la Mauricie et d'ailleurs. Le respect qu'on lui porte, vient du respect que lui-même démontre envers les trappeurs qu'il côtoie.  

Membre à vie de l'A.T.M.B.F. il s'est impliqué et dévoué pour son association depuis le tout début, tantôt comme directeur, tantôt comme président en y mettant bénévolement tout son coeur, son énergie et sa passion pour le piégeage. Il est directeur de l'A.T.M.B.F. depuis plus de 20 ans et a assumé la présidence pendant 7 années.

Monsieur Gauthier est responsable des cours PGAF pour l'Association depuis 1998. C'est lui qui voit à la formation des nouveaux trappeurs et au perfectionnement des autres, lors d'activités organisées à cet effet.   De plus, la porte de son atelier est toujours ouverte à ceux qui veulent parler de techniques de piégeage et voir un expert procéder au dépiautage de ses captures journalières. Ils sont très nombreux les trappeurs de la région a avoir profité de cette générosité.

C'est un peu comme la «ligue du vieux poêle» pour les trappeurs,
mais ça se passe à Saint-Tite !

Son grand dévouement pour la formation et le perfectionnement des trappeurs et l'énergie mise à défendre la cause du piégeage, sont ses principaux outils de promotion et de recrutement. Si l'on en juge par le membership, c'est très efficace.

Monsieur Gauthier, nous l'avons déjà mentionné, est membre à vie de l'A.T.M.B.F. depuis une vingtaine d'années. Il y a assumé différentes responsabilités, jusqu'à la présidence. Il est toujours président de l'A.T.M.B.F.

Lors de la réunion du 6 décembre 2006, du Conseil d'administration de l'A.T.M.B.F., les directeurs ont décidé unanimement par voie de résolution, de présenter la candidature de monsieur Gilles Gauthier pour le prix Pierre «Esprit» Radisson, afin de souligner d'une façon bien particulière tout le dévouement, l'énergie et la passion mis à perfectionner les équipements et outils de piégeage et à partager ses connaissances avec les trappeurs de la région et d'ailleurs.

Monsieur Gauthier s'est impliqué dans tous les grands dossiers menés par la F.T.G.Q. : formation des trappeurs, comité éducation, office de mise en marché, réunions annuelles, participation et démonstrations de techniques au «Woodstock», etc. Il ne rate pas une occasion de souligner le rôle important de la F.T.G.Q. pour assurer l'avenir du piégeage.

Le Prix Pierre «Esprit» Radisson vise à reconnaître un individu qui s'est démarqué par son implication et ses réalisations dans le domaine du piégeage. Monsieur Gauthier en est un tout à fait particulier. Voici comment Serge Larivière l'a présenté aux lecteurs de la revue «Le coureur des bois» édition de mars 2005, numéro 10.

«À mes yeux : Gilles Gauthier est un trappeur de carrière et de passion qui est toujours très actif et prêt à aider les trappeurs qui débutent, jeunes ou vieux, et à faire des démonstrations. Mais Gilles Gauthier n'est pas seulement un trappeur soucieux d'instruire la relève, c'est aussi un «patenteux» extraordinaire!  Étant bien connu de tous pour sa capacité à fabriquer à peu près tous les outils de trappe, des pièges jusqu'aux barrures de collets en passant par bien d'autres choses... »

Pierre «Esprit» Radisson aurait été fier d'avoir un travailleur de cette trempe dans son équipe, d'autant plus qu'il est un excellent cuisinier!

PRÉSENTATION DE LA CANDIDATURE DE GILLES GAUTHIER POUR LE PRIX PIERRE «ESPRIT» RADISSON PAR LE CONSEIL D'ADMINISTRATION DE L'ASSOCIATION DES TRAPPEURS MAURICIE/BOIS-FRANCS.

Préparé par Jean-Claude Racine, vice-président, le 24 janvier, 2007.

Félicitations à monsieur Gilles Gauthier!