FTGQ https://ftgq.qc.ca/ Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec Mon, 28 Feb 2022 15:56:45 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=6.1.1 https://ftgq.qc.ca/wp-content/uploads/2020/07/cropped-castor_favicon-1-32x32.jpg FTGQ https://ftgq.qc.ca/ 32 32 AVIS DE CONVOCATION https://ftgq.qc.ca/avis-de-convocation/ Mon, 28 Feb 2022 15:56:45 +0000 https://ftgq.qc.ca/?p=35565 L’article AVIS DE CONVOCATION est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

Les membres 2021 de la Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec sont cordialement invités à l’assemblée générale annuelle qui se tiendra par vidéoconférence (sur «Teams») le lundi 4 avril 2022, à 18 h (jusqu’à 21 h).

Les membres votants (délégués régionaux et récipiendaires du prix Pierre «Esprit» Radisson) doivent s’inscrire auprès de la FTGQ afin d’obtenir un code d’accès leur permettant de voter (inscription au plus tard le lundi 4 avril, 16 h).

Les membres non-votants doivent contacter la FTGQ afin de s’inscrire et d’obtenir l’information pour assister à la réunion.

Pour une question ou pour vous inscrire, contactez M. Philippe Tambourgi, directeur général, à philippe.tambourgi@ftgq.qc.ca

L’article AVIS DE CONVOCATION est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
La Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec et l’Association régionale des piégeurs de la Capitale-Nationale remettent de la viande de castor à Moisson Québec https://ftgq.qc.ca/la-federation-des-trappeurs-gestionnaires-du-quebec-et-lassociation-regionale-des-piegeurs-de-la-capitale-nationale-remettent-de-la-viande-de-castor-a-moisson-quebec/ Tue, 07 Dec 2021 15:29:49 +0000 https://ftgq.qc.ca/?p=25296 L’article La Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec et l’Association régionale des piégeurs de la Capitale-Nationale remettent de la viande de castor à Moisson Québec est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
La FTGQ et l’ARPCN sont fiers de contribuer en offrant 62 castors aux banques alimentaires de la ville de Québec

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Québec, 6 décembre 2021

La Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec et l’Association régionale des piégeurs de la Capitale-Nationale remettent de la viande de castor à Moisson Québec.

Le 28 novembre dernier, la Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec (FTGQ) et l’Association régionale des piégeurs de la Capitale-Nationale (ARPCN) ont remis de la viande de castor à Moisson Québec. Il y a quelques années, la FTGQ a travaillé avec des restaurateurs québécois afin de mettre en place un projet pilote qui permettrait de commercialiser la viande de quelques animaux à fourrure. En attendant que ces travaux reprennent avec le gouvernement, la FTGQ a décidé d’en faire profiter les plus démunis. Ainsi, dans le cadre d’un projet, nous avons récupéré des castors auprès des piégeurs de la région de la Capitale-Nationale. Ceux-ci ont été préparés et conservés pour la consommation, puis remis à Moisson Québec qui s’occupera d’en faire la distribution.

En cette période où les plus démunis ont grandement besoin d’obtenir des dons en nourriture, la FTGQ et l’ARPCN sont fiers de contribuer en offrant 62 castors aux banques alimentaires de la ville de Québec. La viande de castor est une venaison de grande qualité qui fait partie de la gastronomie du terroir québécois. Elle est traditionnellement consommée par un bon nombre de piégeurs québécois et par les communautés autochtones. La FTGQ a expliqué à Moisson Québec la façon de bien apprêter ce gibier et a fourni quelques recettes afin que tous puissent en apprécier la gastronomie. Dans le cadre de ce même projet, d’autres castors seront remis prochainement.

– 30 –

Sur la photo, de gauche à droite : Philippe Tambourgi, directeur général de la FTGQ, Serge Garneau, de Moisson Québec, et Langis Tremblay, président de l’ARPCN.

L’article La Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec et l’Association régionale des piégeurs de la Capitale-Nationale remettent de la viande de castor à Moisson Québec est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
Mise en place d’un examen en ligne https://ftgq.qc.ca/mise-en-place-dun-examen-en-ligne/ Thu, 17 Jun 2021 18:11:11 +0000 https://ftgq.qc.ca/?p=16832 L’article Mise en place d’un examen en ligne est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
Pour la formation PGAF

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Québec, 17 juin 2021

Mise en place d’un examen en ligne pour la formation Piégeage et Gestion des Animaux à Fourrure (PGAF)

La Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec (FTGQ) est fière d’annoncer la mise en place d’un examen en ligne pour la formation Piégeage et Gestion des Animaux à Fourrure grâce à un soutien financier du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). Ce nouvel outil permettra ainsi aux clients qui optent pour la formation à domicile de la compléter sans avoir à se déplacer. Suite à la réussite de l’examen en ligne, les candidats recevront leur certificat du piégeur et pourront acquérir annuellement le permis de piégeage permettant de pratiquer l’activité au Québec.

Afin de pouvoir suivre la formation à domicile et de faire l’examen en ligne, les candidats doivent s’inscrire auprès de la FTGQ pour commander leur matériel de cours : www.ftgq.qc.ca. Suite à l’achat de la formation PGAF, l’apprentissage pourra se faire à leur rythme avec le manuel, le vidéo et les autres documents fournis. Quand ils auront complété l’étude et qu’ils seront prêts à faire l’examen, les candidats devront recontacter la FTGQ afin d’être inscrits sur la plateforme. L’examen doit être complété en un an maximum suivant l’achat de la formation.

  • L’examen comporte 50 questions à choix multiples;
  • La session d’examen est d’une durée maximale de 60 minutes;
  • La note de passage est établie à 70 %.

Pour passer l’examen en ligne, il est préférable de disposer de l’une des technologies récentes suivantes :

PC (Windows 10) : Microsoft Edge, Firefox ou Google Chrome

Mac (ordinateur / tablette / mobile) : Safari, Firefox ou Google Chrome

Dans tous les cas, assurez-vous d’avoir la version la plus à jour pour une expérience optimale.

Les gens déjà inscrits à la formation PGAF qui ont été dans l’impossibilité de suivre leur formation en raison des annulations attribuables à la COVID-19 peuvent demander de passer l’examen en ligne en contactant la FTGQ.

– 30 –

Source : Philippe Tambourgi

Pour information : 418 872-7644 / 1 866 260-7644

La Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec est un organisme sans but lucratif qui représente près de 3 000 membres. Sa mission est de promouvoir le piégeage en tant qu’activité économique et professionnelle, d’en assurer la gestion, le développement et la perpétuation dans le respect de la faune et de ses habitats.

Pour plus d’information sur le piégeage, les formations et les produits offerts par la FTGQ, ou encore pour devenir membre, visitez le www.ftgq.qc.ca ou le www.pourquoipieger.com

Suivez-nous également sur Facebook : https://www.facebook.com/federationdestrappeurs/

L’article Mise en place d’un examen en ligne est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
Des modifications à l’avantage des adeptes dans la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune https://ftgq.qc.ca/des-modifications-a-lavantage-des-adeptes-dans-la-loi-sur-la-conservation-et-la-mise-en-valeur-de-la-faune/ Thu, 17 Jun 2021 13:42:59 +0000 https://ftgq.qc.ca/?p=16822 L’article Des modifications à l’avantage des adeptes dans la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
PROJET DE LOI 88

Communiqué de la FédéCP
Qu
ébec, le 16 juin 2021 –  Les partenaires fauniques membres de la Table nationale de la faune sont heureux des gains que leurs interventions auprès de la commission des transports et de l’environnement ont amenés au projet de loi 88, Loi modifiant la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune. Le projet de loi, adopté le 11 juin dernier, présente en effet des modifications notables par rapport à la version originale. Le gouvernement a pleinement joué son rôle de législateur en prenant en compte des suggestions présentées par différentes organisations. Ainsi, plusieurs assouplissements à l’avantage des adeptes ont été apportés.

La principale modification fait en sorte que les amendes ne seront plus enchâssées dans la loi et que la modulation des montants d’infraction se fera par voie de décret. Certaines amendes demeureront au niveau actuel alors que le projet initial plaçait toute amende à un minimum de 500 dollars, ce qui aurait pu, aux yeux des partenaires, représenter un frein pour la relève, plus sujette, par inadvertance, à commettre des infractions techniques.

Un autre amendement notable, celui-là apporté à l’article 37 du projet de loi, fait en sorte d’éviter que des chasseurs ou des pêcheurs se retrouvent en possession illégale d’un gibier ou d’un poisson à la suite d’une infraction mineure. Le cas échéant, ceci aurait amené des amendes extrêmement dispendieuses, aucunement proportionnelles à la gravité de la faute.

Les questions d’éclairage ont aussi été réglées. Alors que des demandes à cet égard avaient été faites à de multiples reprises dans le passé, le projet initial demeurait trop flou. Selon les nouvelles précisions, il sera donc interdit de rechercher du gros gibier (plutôt que l’interdiction trop générale de rechercher un animal), avec un appareil d’éclairage, de vision nocturne ou d’imagerie thermique. En outre, l’utilisation d’appareils d’éclairage pour rechercher un gibier blessé sera dorénavant déterminée par des règlements et non plus par une vague mesure administrative. Cela pourrait permettre, par exemple, de régulariser l’utilisation d’éclairage de plus de 6 volts en situation de recherche de gibier blessé ou encore, ce qui est plus fréquent, en simple déplacement de nuit.

Au sujet de la recherche de gibiers blessés, ajoutons que le projet de loi adopté permettra aussi l’édiction de règlements qui feront en sorte d’améliorer sensiblement les conditions de la recherche de gibiers avec des chiens ainsi que celles selon lesquelles une personne pourra achever un gibier blessé, de jour comme de nuit. Selon des spécialistes, la recherche de gibiers avec des chiens au Québec pourrait désormais devenir comparable à celle pratiquée dans certains pays d’Europe.

Soulignons aussi qu’une nouvelle mesure permettra au ministre d’encadrer par règlement les activités de contrôle de la faune lorsque celle-ci cause des dommages. Un enjeu d’actualité en Amérique du Nord depuis plusieurs années.

Au terme de cet exercice, on constate que l’expertise des organisations membres de la Table nationale de la faune en matière de prélèvement faunique et d’encadrement légal et réglementaire a été reconnue et écoutée. Les processus menant à des modifications réglementaires pour les chasseurs, pêcheurs et piégeurs doivent continuer de se faire en collaboration afin d’assurer que le secteur faunique demeure attractif pour la relève et profitable pour la société.

L’article Des modifications à l’avantage des adeptes dans la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
Projet de loi no 88 https://ftgq.qc.ca/projet-loi-88/ Thu, 22 Apr 2021 19:30:38 +0000 https://ftgq.qc.ca/?p=15751 L’article Projet de loi no 88 est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
DES POINTS COMMUNS DANS LES DEMANDES FORMULÉES

22 avril 2021

Communiqué de la FédéCP

La semaine dernière avait lieu la commission parlementaire sur le projet de loi no 88, Loi modifiant la Loi sur la conservation et mise en valeur de la faune. La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) ainsi que la Fédération des pourvoiries du Québec (FPQ), la Fédération québécoise pour le saumon atlantique (FQSA), la Fédération des trappeurs gestionnaires du Québec (FTGQ) et Zecs Québec ont participé aux audiences. Bien que les partenaires fauniques accueillent positivement la modernisation de cette loi, ils ont signalé des correctifs à apporter pour clarifier la loi et l’adapter à la réalité des chasseurs, pêcheurs et piégeurs. Voici les points communs des demandes formulées par les partenaires :

Appareils d’éclairage

La Loi prévoit présentement que nul ne peut utiliser un projecteur la nuit pour déceler la présence d’un animal dans un endroit fréquenté par le gros gibier. Puisqu’un tel article était problématique, par exemple pour ceux qui utilisent la nuit une source lumineuse pour retrouver un gibier blessé, pour ceux qui se déplacent pour se rendre à leur site de chasse ou pour en revenir, ou pour les piégeurs qui visitent leur ligne de trappe en soirée, le MFFP s’était doté d’une mesure administrative stipulant que l’utilisation d’un appareil de plus de 6 volts est interdite. Nous demandons depuis plusieurs années de corriger la situation dès qu’il y aura un projet de loi. La situation réelle qu’on tente de contrôler ici est celle d’une personne qui se trouve dans un secteur où l’on retrouve du gros gibier avec un éclairage puissant et une arme. Dans ce cas, on peut suspecter que cette personne envisage de commettre un acte de braconnage.

Nous demandons donc que cet article soit retiré ou à tout le moins révisé, qu’on y remplace le mot « animal » par « gros gibier », qu’on introduise la notion d’armes et que l’on précise que ça ne s’applique pas lors de la pratique du piégeage, d’une chasse autorisée ou de la recherche d’un animal chassé ou piégé.

Chiens de sang

Il est très satisfaisant de voir dans le projet de loi des dispositions qui permettront la recherche de gibiers avec des chiens et qui détermineront les conditions sous lesquelles il sera permis d’abattre un animal blessé, avec ou sans chien. Toutefois, les dispositions proposées sont inutilement limitatives. Il faut que soient inclus des termes indiquant précisément la possibilité de faire des recherches de nuit avec des chiens et de procéder à la mise à mort des gibiers blessés en présence d’un chien. De plus, il est demandé d’inscrire à l’article 35 que le fait d’achever un gros gibier lors d’une recherche avec chien de sang ne constitue pas de la chasse.

Amendes mineures et techniques

Les amendes minimales reliées à des constats d’infraction mineure et de nature technique (sans influence sur le plan biologique) sont inutilement élevées. En effet, un montant de 500 $ plus les frais pour une infraction telle que porter un dossard non conforme risque de décourager les amateurs en cas d’infraction. Les amendes élevées devraient être réservées à des manquements qui ont un impact direct sur la faune ou qui contreviennent aux règles applicables à l’intérieur des territoires fauniques structurés.
En 2018, lors de l’étude du projet de loi 161, le MFFP nous apprenait qu’une quatrième catégorie d’amendes avait été prévue à la Loi en 1983. Cette catégorie comportait des amendes moins élevées et visait les infractions techniques et mineures qui n’ont pas de réelles conséquences sur la conservation de la faune ou la sécurité des personnes. Cette catégorie devrait être ramenée et utilisée en se basant sur le système de ticketing, c’est-à-dire où la personne reçoit directement un constat sans devoir passer devant les tribunaux.

Avis d’infractions

Par ailleurs, avant d’en arriver à l’amende, et pour éviter de se baser uniquement sur le pouvoir discrétionnaire des agents de protection de la faune, l’avis d’infraction devrait être utilisé pour éduquer les amateurs sur les notions techniques liées à la pratique de leur activité. Des avis d’infraction, non associés à une amende, devraient être remis à la personne prise en faute en guise de premier avertissement lors d’infractions d’ordre technique ou mineures.

Article 71

Selon les modifications proposées à cet article de loi, une personne qui a récolté un gibier ou pris un poisson le possédera illégalement si elle est en contravention avec la Loi ou ses règlements, même si celle-ci est de nature technique ou mineure. De plus, les amendes sont augmentées significativement dans ce cas.

Ces dispositions ne font pas de distinction entre les gens qui commettent des infractions en toute bonne foi et ceux qui pratiquent sciemment du braconnage. Si nous reprenons notre exemple du dossard, un chasseur d’orignal qui récolte son gibier en portant un sac à dos par-dessus celui-ci est passible d’une amende de 2 500 $ plus les frais, incluant la confiscation de sa bête et l’annulation de son certificat du chasseur pour deux ans. On ne peut en aucun temps comparer une telle infraction à celle d’un braconnier qui utilise un piège pour immobiliser un orignal ou un cerf dans le but de l’abattre.
Nous demandons donc de maintenir le principe de l’actuel article 71 en ciblant une série limitée d’articles qui ont un lien avec des actions illégales méritant réellement de telles pénalités.

Les participants à la commission ont senti une ouverture de la part du ministre et des représentants gouvernementaux et leur demandent de considérer l’expertise détenue par les membres de la Table nationale de la faune afin d’améliorer de façon significative le projet de loi et les dispositions réglementaires qui en découleront. Ces partenaires fauniques ont comme objectif, tout comme le ministre, que la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune devienne le meilleur outil possible de développement du secteur faunique.

Plusieurs organisations ont présenté des demandes correspondant à leurs enjeux respectifs. Les mémoires peuvent être consultés sur le site de l’Assemblée nationale : Mémoires déposés lors du mandat « Consultations particulières et auditions publiques sur le projet de loi n° 88 » – Assemblée nationale du Québec (assnat.qc.ca)

Il est possible de consulter le mémoire produit par la FédéCP ici.

L’article Projet de loi no 88 est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
Communiqué de presse https://ftgq.qc.ca/assemblee-generale-annuelle/ Fri, 19 Mar 2021 18:31:50 +0000 https://ftgq.qc.ca/?p=14134 L’article Communiqué de presse est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Québec, 21 avril 2020

Élection du président et du 2e vice-président de la Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec

 Le 19 avril 2020, la Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec (FTGQ) a tenu son assemblée générale annuelle. Elle est fière d’annoncer que M. Claude Gagnon a été élu président de la FTGQ. M. Gagnon a été 2e vice-président de la FTGQ ces deux dernières années et il est administrateur de l’Association Provinciale des Trappeurs Indépendants de l’Estrie.

Également, la FTGQ annonce que M. Robin St-Gelais a été élu au poste de 2e vice-président lors de cette même assemblée. M. St-Gelais est administrateur de l’Association des Trappeurs du Bas-Saint-Laurent.

Michel Gamache, 1er vice-président, M. Jacques Lachance, trésorier, et M. Carol Racine, secrétaire, poursuivent leurs mandats respectifs et viennent compléter le comité exécutif de la FTGQ.

– 30 –

Source : Philippe Tambourgi

Pour information : 418 872-7644 / 1 866 260-7644

La Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec est un organisme sans but lucratif qui représente  près de 3 000 membres. Sa mission est de promouvoir le piégeage en tant qu’activité économique et professionnelle, d’en assurer la gestion, le développement et la perpétuation dans le respect de la faune et de ses habitats.

Pour plus d’information sur le piégeage, les formations et les produits offerts par la FTGQ, ou encore pour devenir membre, visitez le www.ftgq.qc.ca ou le www.pourquoipieger.com

Suivez-nous également sur Facebook : https://www.facebook.com/federationdestrappeurs/

L’article Communiqué de presse est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
VOTRE ATTENTION SVP https://ftgq.qc.ca/votre_attention_svp/ Thu, 17 Dec 2020 16:22:25 +0000 https://ftgq.qc.ca/?p=9059 L’article VOTRE ATTENTION SVP est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
MESSAGE IMPORTANT

Nous tenons à vous informer que l’envoi de matériel (articles promotionnels et trousses de formation) a repris depuis lundi, le 8 février. Étant donné le grand nombre de commandes à traiter, les plus urgentes sont priorisées (en fonction des dates de formation ou d’examen).

Nous attendons toujours une réponse de la santé publique quant à la possibilité de tenir les sessions de formation ou d’examen. Les examens DU 13 FÉVRIER (Chaudière-Appalaches et Estrie) sont ANNULÉS. Tous les autres demeurent suspendus. Chaque candidat inscrit sera avisé par téléphone ou par courriel dans le cas d’une annulation de sa session, et ce, environ une semaine à l’avance.

Merci de votre compréhension.

 

L’article VOTRE ATTENTION SVP est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
La gestion des baux de droits exclusifs de piégeage au Québec https://ftgq.qc.ca/annonce_faq_tp/ Fri, 30 Oct 2020 15:46:40 +0000 https://ftgq.qc.ca/?p=6456 L’article La gestion des baux de droits exclusifs de piégeage au Québec est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
Réponse à vos questions concernant les baux de terrain de piégeage!

Une collaboration spéciale avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs permet à la Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec de rendre disponible une foire aux questions touchant la gestion des baux de droits exclusifs de piégeage au Québec.

Une nouvelle page du site internet de la FTGQ y est dédiée, il vous suffit de cliquer sur la bannière ci-dessous :

Cette foire aux questions sera composée de 50 questions-réponses. Les 27 premières questions-réponses sont déjà disponibles sur la page Internet et dans les deux derniers numéros du Coureur du bois, le magazine du trappeur québécois (Numéros 57 – Automne 2020 et 58 – Hiver 2021)

Surveillez la page web https://ftgq.qc.ca/faq-bail-tp/ et votre prochain numéro du Coureur des bois pour découvrir la troisième partie de la foire aux questions portant sur la gestion des baux de droits exclusifs de piégeage au Québec.

L’article La gestion des baux de droits exclusifs de piégeage au Québec est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
La mise en valeur du raton laveur https://ftgq.qc.ca/lancement_videos_raton/ Fri, 23 Oct 2020 13:48:10 +0000 https://ftgq.qc.ca/?p=6164 L’article La mise en valeur du raton laveur est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
Le raton laveur est mis en valeur dans une série de capsules vidéo

Québec, le 23 octobre 2020 – La Fédération des trappeurs gestionnaires du Québec (FTGQ) et la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) collaborent pour mettre en valeur le méconnu raton laveur par l’entremise d’une série de 5 capsules vidéo.

Les thèmes abordés sont ceux de l’installation des pièges, de la chasse, du dépiautage de l’animal, de la mise en valeur de la fourrure, et de la consommation par la présentation d’une recette à base de viande de raton laveur.

Les 4 premières capsules vidéos seront diffusées à raison d’une par deux semaines, à partir du 22 octobre. Elles se retrouveront sur les pages Facebook et site web des deux Fédérations concernées. La thématique de la chasse, elle, sera abordée en 2021.

Le raton laveur est un gibier qui se piège et qui se chasse, et qui se retrouve autant en milieu urbain qu’en milieu naturel. Les densités des populations varient beaucoup : on observe en moyenne un raton par kilomètre carré d’habitat en milieu naturel alors qu’on peut en dénombrer plus de 50 en milieu urbain.

Son accessibilité, sa fourrure et sa venaison font de lui un animal qui a tout pour être populaire auprès des chasseurs et piégeurs. Le raton laveur offre un potentiel de récolte très intéressant, ce qui en fait un gibier attractif pour la relève. C’est pourquoi les fédérations impliquées ont uni leurs forces pour mieux faire connaître cet animal.

La première vidéo s’adresse à tout public et explique les intérêts du piégeage de raton laveur et les précautions à prendre pour la sécurité de tous.

Ce projet a bénéficié d’un soutien financier du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs rendu possible grâce aux revenus issus de la vente des permis de chasse, de pêche et de piégeage au Québec.

Raton laveur - Installation sécuritaire d'un piège

En collaboration avec la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs voici la première d'une série de 5 capsules vidéo mettant en valeur le méconnu raton laveur 👀Dans cette première vidéo, Pierre-Yves Collin nous explique comment faire des installations sécuritaires pour la récolte de raton laveur.Ce projet a bénéficié d'un soutien financier du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs rendu possible grâce aux revenus issus de la vente des permis de chasse, de pêche et de piégeage au Québec.

Posted by Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec on Thursday, October 22, 2020

À propos de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif fondé en 1946 qui représente 125 000 membres. Sa mission est de représenter et de défendre les intérêts des chasseurs et pêcheurs du Québec, de contribuer à l’éducation sur les pratiques sécuritaires et de participer activement à la conservation et à la mise en valeur de la faune afin d’assurer la pérennité des ressources et la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et récréatives.

À propos de la Fédération des trappeurs gestionnaires du Québec

La Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec (www.ftgq.qc.ca) est un organisme sans but lucratif qui représente les piégeurs québécois. Sa mission est de promouvoir le piégeage en tant qu’activité économique et professionnelle, d’en assurer la gestion, le développement ainsi que la perpétuation dans le respect de la faune et de ses habitats.

Philippe Tambourgi
Directeur général
Fédération des Trappeurs Gestionnaires du Québec
Tél. : (418) 872-7644/1 866 260-7644
@ : philippe.tambourgi@ftgq.qc.ca

Emily Vallée
Coordonnatrice aux communications
Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs
Tél. : (418) 878-8999 / 1 888 LAFAUNE
@ : emilyvallee@fedecp.com

L’article La mise en valeur du raton laveur est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
Vendez vos fourrures ! https://ftgq.qc.ca/mffp-vendez-vos-fourrures/ Thu, 30 Jul 2020 14:27:09 +0000 https://ftgq.qc.ca/?p=3694 L’article Vendez vos fourrures ! est apparu en premier sur FTGQ.

]]>
Piégeurs, contribuez à l'économie d'ici!

À la suite de la reprise des activités économiques dans le contexte de la COVID-19, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs invite les piégeurs à vendre ou à consigner les fourrures récoltées de la dernière année auprès des apprêteurs et des commerçants de fourrures brutes autorisés du Québec .

Qu’il s’agisse de commerçants de fourrures, d’apprêteurs (taxidermiste ou tannerie) ou de maisons d’enchères publiques, ces commerces offrent différents points de collecte à travers le Québec et la possibilité aux piégeurs d’expédier leur marchandise par le biais des services postaux. Par ce geste, les piégeurs contribuent au développement de l’économie d’ici.

Rappelons qu’un piégeur peut vendre le produit de son propre piégeage sans devoir recourir à un apprêteur ou un commerçant de fourrures brutes. Toutefois, si le piégeur détient un bail de droits exclusifs, certaines obligations s’appliquent pour vendre ses fourrures pendant la période de validité de son permis. En effet, les détenteurs de bail de droits exclusifs doivent vendre annuellement avec un ou des commerçants autorisés au minimum quinze fourrures non apprêtées provenant d’au moins cinq espèces d’animaux à fourrure piégés sur leur territoire. Les locataires sous bail ont donc jusqu’au 31 août 2020 pour inclure dans la comptabilisation de ce calcul leurs transactions de fourrures brutes avec un commerçant de leur choix.

Le piégeage des animaux à fourrure est une activité d’exploitation faunique qui offre de multiples bénéfices sur les plans économiques, culturels, sociaux et scientifiques. Dans certains contextes, cette activité assure également une régulation des conflits liés à la cohabitation des humains avec la faune.

Pour de plus amples informations, consultez les principales règles reliées au piégeage.

En savoir plus

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère, en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :
Facebook MFFP https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs
Twitter MFFP https://twitter.com/MFFP_Quebec

L’article Vendez vos fourrures ! est apparu en premier sur FTGQ.

]]>